logotype
diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama
Filtre
  • aux arts lyceens et apprentis

    Vendredi 29 mai
    Salle culturelle
    Nogent Le Phaye (28)

    ERencontres chorégraphiquesn avril 2015, la compagnie éponyme intervient au lycée Sylvia Monfort de Luisant (28) dans le cadre du dispositif Aux Arts Lycéens et Apprentis ! Elèves, enseignants et artistes entrent dans une démarche de création par le biais de la pratique. Cette action artistique en lien avec la création (le lieu d'un soir) a pour objet d'entrer dans la danse contemporaine en s'appuyant sur le travail de la compagnie.

    Quels effets produisent la vitesse et l’essoufflement sur le mouvement et sur la voix ? Cette question a servi de fil directeur au travail mené par Karine Vayssettes danseuse-chorégraphe, avec les élèves de Seconde inscrits en arts du spectacle.

    Une présentation aura lieu dans le cadre des rencontres chorégraphiqes qui sont organisées par le Conseil Général d'Eure et Loir.

     

  • Sans sortie de Secours, il n'y a plus de portes

    Vendredi 17 & samedi 18 juillet
    22h - Rue de la Charpenterie - Orléans

    &

    du jeudi 23 au dimanche 26 juillet
    22h30 - Parking de l'ancien hôpital - Chalon sur Saone

    dans le cadre du Festival Chalon dans la rue

    Voir la vidéo

    Ils sont tous là !
    Les pensionnaires de San Clemente à travers le regard de Raymond Depardon et les trois danseurs, se confondant les uns avec les autres.
    Absurdes, obsessionnels et imprévisibles, ils sont animés par l’instinct, l’espièglerie et une sauvagerie enfantine. Ces gamins fous nous laissent entrevoir leur raison, leur égarement ; tous attendent quelqu’un ou quelque
    chose qui ne vient pas. Les trois danseurs ont un désir joyeux de transgression révélant générosité et fragilité. Leur spontanéité et leurs excentricités sont une sortie de secours.
    Et si leurs vies n’étaient qu’un jeu ?
    Et s’ils jouaient avec notre regard ?

    Chorégraphie sur une idée de Karine Vayssettes
    Danseurs : Timothé Mohamed Ballo, Stephane FesnardGuillaume Dechambenoit
    Régisseur son et vidéo : Lionel Poullin
    Photos et vidéo : Gilles Kagan